Revenir au site

Luxe et développement durable : l’exemple des composites

· Pré-études,Compétences

L’utilisation des matériaux composites se généralise dans de nombreux secteurs. Les composites à matrice thermoplastique procurent des avantages indéniables comparativement aux thermodurcissables, en particulier une aptitude supérieure à la recyclabilité, du fait notamment du caractère fusible de la matrice polymère.

Afin de réduire l’impact environnemental de ces matériaux, le Cetim Grand Est a développé des procédés permettant de réaliser des matrices de composite à partir de matières recyclées. Un partenariat avec l’IS2M a ensuite permis de montrer la possibilité d’incorporer des fibres végétales telles que le lin ou le chanvre en tant que renforts et/ou charges dans ces composites et d’obtenir ainsi une nouvelle gamme de « composites avancés » dont la matrice est réalisée à base de polymères recyclés et le renfort en fibres naturelles.

Ce projet a permis de développer un démonstrateur sous forme d’une valisette design (de type transport d’ordinateur portable) réalisée avec ces « composites avancés ». La matière sélectionnée est une association entre une matrice en polymère recyclé avec un renfort biosourcé (PP formulé pour le rendre transparent et/ou PE transparent avec renfort fibre de lin).

Carnot MICA I CETIM Grand Est / Institut de Science des Matériaux de Mulhouse
Nicolas Minard I Directeur général adjoint

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK